Nous ne sommes pas tout seul à organiser cette journée du football amateur. Après Steve Savidan, ancien éboueur devenu international français, et Benjamin Nivet, dernier n°10 à la boule à Z légendaire, place à un joueur pro en pleine carrière : le milieu Pierre Lees-Melou.

Qui de mieux, au fond, qu’un joueur passé de la 6ème division à 19 ans aux soirées Ligue des Champions à 24 ans, pour représenter la fête du football amateur ?

Aujourd’hui en Premier League à Norwich City, l'ancien responsable périscolaire était à mille lieux d’imaginer aller aussi loin. Et ça lui allait très bien. Il adorait sa vie en Gironde, partagé entre son travail à l’école primaire, ses trois entraînements par semaine, son match le week-end et les troisièmes mi-temps avec les copains.

Alors quand on lui demande pourquoi il a accepté de suivre la rédaction de So Foot dans ce projet fou qu’est l’organisation d’une journée du foot amateur, voilà sa réponse :

« Parce que je me considère toujours comme un footballeur amateur. Avec cette période de Covid qui a fait très mal, le foot amateur mérite bien d’avoir une journée comme le Vrai Foot Day. Pour les bénévoles, tous ceux qui font vivre le foot, il faudrait plus de lumière. C’est grâce à eux, tout ça

Pour en lire plus sur notre parrain, on ne peut que vous conseiller la lecture de son interview où nous sommes revenus sur son début de carrière en niveau régional et son rapport au foot amateur.